Alibaba l’une des IPO les plus attendues de l’année

Posté le 22 juillet 2014

Alibaba l’une des IPO les plus attendues de l’année

Il s’agit d’une des plus grosses IPO (« Initial Public Offering » – en VF : Introduction en bourse) de l’histoire. L’introduction en Bourse d’Alibaba, le groupe chinois à la base spécialisé dans l’e-commerce, devrait se faire fin juillet et pourrait être aussi importante que celle de Facebook.
L’introduction en bourse du groupe qui contrôle plus de 80% du commerce en Chine, pour un chiffre d’affaires de 248 milliards de dollars en 2013 (soit davantage qu’eBay ou Amazon), pourrait lever plus de 15 milliards de dollars. Selon certains analystes le montant pourrait même être proche de 20 milliards de dollars.

Un géant économique méconnu

Alibaba, peu connu en Occident, est un géant du web chinois, une puissance économique indéniable. Le groupe peut être comparé à l’américain Amazon, mais il ne s’agit pas d’une copie de ce dernier. Alibaba est présent dans des dizaines d’activités différentes : réseaux sociaux, commerce en ligne, voyages, smartphones, moyens de paiements, éducation etc.

Le groupe est actionnaire dans de nombreuses entreprises chinoises qui occupent souvent des positions de leader dans un secteur particulier. Entreprises pouvant être comparées facilement aux sociétés occidentales : Alipay (Paypal), Aliyun (Amazon Web Services), Aliyun App Store (Google Play), Aliyun OS (Androïd), AutoNavi (Google Maps), InTime (Primark), Juhuasuan (Groupon), Kanbox (Dropbox), Laiwang (WhatsApp), Lyft, Kuaide (Uber), Taobao (Ebay), Taobao Travel (Orbitz), Tmall (Amazon), TutorGroup (Kaplan), Weibo (Twitter), Xiami (Spotify), Youku Tudou (Youtube), Yu’e Bao (Fonds de placement).

Alibaba achète systématiquement toute société qui présente un potentiel et s’assure ainsi des débouchés dans des nouveaux secteurs d’activités tout en étouffant la concurrence.

Une IPO qui se précise

Tout porte donc à croire que ce mastodonte chinois a toutes les chances de réussir son entrée en Bourse. Notons que la firme a opté pour le New York Stock Exchange (NYSE) et les conditions de son introduction se précisent. Selon les informations du « Wall Street Journal », citant un email envoyé aux investisseurs, Alibaba aurait demandé à quelques investisseurs destinataires de ne pas céder leurs titres éventuels pendant une période de 180 jours, ce que l’on appelle une clause de lock-up.

Si Alibaba reste assez discret sur ses performances financières, Yahoo ! (qui détient 24% de son capital) explique que les revenus du groupe auraient progressé de 66% entre les derniers trimestres de 2012 et 2013 et que ces bénéfices auraient plus que doublés pour atteindre 1,4 milliard de dollars, soit quasi trois fois plus que Facebook (523 millions de dollars) et huit fois plus qu’Amazon (177 millions de dollars) sur la même période.

Une IPO pour un groupe de la taille d’Alibaba peut prendre environ deux semaines, précise le WSJ. Toutefois, Alibaba a averti que les conditions du marché allaient conditionner la date de son introduction en Bourse.