Evénement Apple : des nouveautés qui n’impressionnent guère Wall Street

Posté le 12 septembre 2014

La Keynote tant attendue du groupe Apple a eu lieu mardi soir à son siège de Cupertino à Californie. Tim Cook, le PDG de la firme à la Pomme, a présenté les deux nouveaux iPhone 6 et une montre connectée, l’Apple Watch. Annonce historique pour Apple, qui investit désormais dans le marché des objets connectés.

De cette conférence, on retient principalement :

  • L’iPhone 6 et 6 Plus, de 4,7 et 5,5 pouces respectivement. Apple répond aux attentes de ses clients avec des smartphones à grand écran. La firme se repositionne ainsi par rapport à ses concurrents sous Android qui ont misés avec succès sur des plus grandes diagonales d’écran. En effet, Samsung, numéro un mondial et principal concurrent d’Apple, est déjà positionné sur les smartphones grand écran depuis quelques années. Apple rejoint donc la cour des producteurs de « phablettes », tente de rattraper son retard et de convaincre les clients de ses concurrents. Toutefois, le prix de vente moyen augmente lui aussi : on annonce des prix allant de 709 à 1019 euros.
  • Apple cherche à révolutionner le paiement mobile avec ApplePay. Apple a lancé son propre service de paiement, baptisé ApplePay, permettant l’utilisation de l’iPhone pour payer. La principale caractéristique de ce nouvel iPhone est donc qu’il est équipé d’une solution de paiement via une puce sans contact NFC. Apple n’est toutefois pas le pionnier de ce système, déjà en pratique depuis 10 ans au Japon. Ailleurs, dès 2011, Google avait équipé Nexus S avec cette même fonctionnalité, mais sans grand succès. En 2014, c’est un vrai challenge pour la firme à la pomme mais notons qu’avec le lecteur d’empreintes Touch ID et les accords conclus avec les grands organismes de paiements comme VISA, Mastercard, American Express et les banques, Apple a les outils techniques nécessaires pour réussir le challenge.
  • Apple Watch, produit unique qui permet une grande personnalisation. Enfin, un tout nouveau produit Apple ! Pour rappel, la firme de Cupertino n’avait plus lancé de produit réellement innovant depuis sa tablette iPad, en 2010. Apple Watch sortira au début de l’année 2015 et commencera sa carrière avec trois versions et six choix de bracelets. Apple Watch introduit une toute nouvelle façon d’interagir avec un écran, avec une toute nouvelle interface qui accueille une multitude de fonctionnalités facilitant la vie au quotidien tout en mettant l’accent sur la santé et le sport.

Toutes ces bonnes nouvelles n’ont pas suffit pour impressionner Wall Street

En visant le haut de gamme avec sa nouvelle famille d’iPhone, Apple n’a pas réussi à convaincre les investisseurs. L’action était en hausse en début de journée et a gagné près de 5% au moment des annonces mais à la clôture le titre a cédé 0,38%, à 97,99 dollars. Il semble qu’il en faudrait plus pour impressionner Wall Street mais en analysant la situation la conclusion est plutôt logique : iPhone 6, paiement mobile, montre connectée… tout était bien au rendez-vous mais aucune annonce imprévue n’est venue pimenter la présentation. Enfin, il faudra observer de près l’évolution du cours lors des prochaines semaines, car l’expérience montre qu’à chaque lancement d’un nouvel iPhone, celui-ci a battu les records de ventes. Pour l’iPhone 6, RBC Capital Markets prévoit 10 millions de ventes lors du premier week-end. Il reste à voir comment cela va influencer le marché et le titre Apple.