Gains du trading en ligne et déclaration d’impots en toute simplicité

Posté le 27 mai 2016

Pour devenir trader il convient de prendre les mesures d’une activité qui peut être toute aussi lucrative que dangereuse pour votre budget. Comme pour tous les métiers que l’on souhaite exercer professionnellement il faut s’y préparer en se documentant le plus possible. Il est bon de consulter des pros et de connaître les détails de l’exercice en particulier en qui concerne l’imposition des gains réalisés en ligne.

Chaque chose en son temps

Pour apprendre comment trader en ligne mieux vaut prendre son temps. Il est essentiel de bien comprendre comment fonctionnent les marchés et les produits qu’ils proposent. Il faut s’informer au quotidien des évolutions des bourses et des événements qui animent les pays et les entreprises. Les professionnels chevronnés utilisent ces données de façon extensive afin de définir leurs stratégies d’investissement. Dans un premier temps il ne faut pas trop compter sur des gains mirobolants sujets à des impôts bien contraignants. L’idéal d’ailleurs pour bien débuter est de trader à blanc. De nombreux sites de trading en ligne comme celui de Broker Ava Trade proposent des portefeuilles virtuels. Vous les utilisez pour affiner vos stratégies et passer des ordres virtuels sans aucun risque pour votre budget.

Un cadre fiscal bien délimité

La fiscalité liée au trading en ligne est assez simple. Si vous êtes un occasionnel elle dépendra de votre situation fiscale globale et se situera autour des 25% sur les plus-values que vous aurez réalisées. Si vous avez franchi le pas et que vous effectuez des opérations de façon régulière la fiscalité est plus précise. Vos bénéfices, réalisés lors d’une plus-value à l’occasion de cession de titres, seront imposables suivant une fourchette d’imposition variant de 15% à 30% selon le montant. Les dividendes que vous pourrez obtenir seront également imposables mais seulement après un abattement de 34%. Enfin, les charges sociales seront taxées de 10% à 15%.