Marché : les places Européennes montrent une bonne résistance

Posté le 31 mars 2017

La conjoncture économique est à prendre en compte pour mieux spéculer sur les marchés boursiers. Rester à l’affût des actualités est alors un réflexe à adopter. L’échec de Donald Trump en termes d’Obamacare a par exemple donné lieu à une ouverture en baisse de la Bourse de New-York. En revanche, ce revers n’a eu aucun effet sur les actions européennes.

Une bonne santé malgré le revers de Trump

À la question comment trader en ligne s’attribue une réponse simple : garder un œil sur les actions échangées sur le marché. Ce réflexe aurait permis à un trader de constater une bonne tenue des places européennes. En effet, à l’approche de la mi-séance, le Footsie 100 et le CAC 40 connaissent une certaine stabilité, le Footsie MIB un bond de 0,4 %, l’AEX de 0,1 % et le BEL 20 de 0,2 %. Le record en termes de remontée est réalisé par le Dax : 0,7 %. Le revers essuyé par le Président Trump sur la réforme de l’Obamacare n’a donc pas affecté les actions européennes. Les équipes de Saxo Banque se veulent plus rassurantes en parlant de volatilité plutôt timide.

D’autres paramètres à considérer

Pour devenir trader, il faut s’aventurer en dehors des actions européennes, dans la phase de recueil d’informations. Dans le registre des devises, la conjoncture actuelle est par exemple favorable à la monnaie européenne : l’euro se révèle stable face au dollar à 1,0861. Ce rapport est notamment à prendre en compte pour trader les devises sur le broker ava trade. Autres éléments : le baril de Brent est en hausse d’environ 0,8 % et se retrouve à 51,1 dollars. Actuellement, certaines valeurs connaissent une remontée. Parmi elles figure Wolseley qui s’apprécie de 6,2 % à Londres après un premier semestre marqué par les incertitudes.