Trader et qualité des informations détenues

Posté le 13 février 2017

Comme il est de coûtume à la veille de la publication des résultats d’entreprises la bourse devient frileuse. Elle reste stable ou perd un peu de sa valeur et ce quel que soit le marché financier européen concerné. Pour devenir trader il faut être à l’affût de ces nouvelles économiques réelles. En effet elles n’ont rien à voir avec des spéculations ou des achats ou reventes de sociétés. On est en prise avec la vérité économique de l’entreprise, on en connaît les réalités, bonnes ou mauvaises, qui permettent d’établir un vrai jugement de valeur.

La force du trader est dans l’information

Pour savoir comment trader en ligne il ne suffit pas de connaître l’utilisation des logiciels appropriés. Il convient avant tout de s’informer. En ce moment par exemple l’actualité boursière est très riche. Après un brexit calamiteux et une élection américaine pour le moins déstabilisante, les marchés sont dans l’expectative. Le Broker Ava Trade insiste par exemple sur les chutes des places de Milan (1,7%), Francfort, Paris et Madrid (0,9%), Amsterdam (0,5%) et Bruxelles (0,4%). Dans le sillage de ses pertes suivent celles de Zurich avec 0,3%, Londres avec 0,2%, alors que la place de Lisbonne avance elle de 0,4%. A New York tous les grands indices, Dow Jones et Nasdaq se replient de 0,2%. Ce n’est pas un cataclysme mais seulement le résultat d’une attente fébrile des résultats notamment des chiffres des balances commerciales et des productions industrielles en Europe. La baisse de certaines valeurs phares comme Ryanair (-2,1%) ou Volkswagen (-2%) n’a fait qu’agraver la situation. La semaine qui vient confirmera une hausse ou une baisse avec les résultats très attendus de BP, BNP Paribas, ABB, GSK, Sanofi, ThyssenKrupp et ArcelorMittal pour l’Europe. Il en sera de même aux Etats-Unis avec Walt Disney, Time Warner et Coca-Cola . Comme on le voit la maîtrise de l’information sera toujours la première force du trader avisé et rigoureux.