Trading en ligne : la concurrente profite aux traders

Posté le 27 février 2015

Le trading se révèle, pour beaucoup, comme étant le moyen d’investissement idéal dans une économie qui vacille. Un fait qui engendre la multiplication des acteurs qui se lancent dans la création de plateformes en ligne. Une lutte concurrentielle qui fait le bonheur des consommateurs gagne alors du terrain.

Un passage obligé pour négocier des devises, le secteur bancaire souffre depuis peu de l’arrivée du trading en ligne. Promettant de multiples avantages, le boursicotage 2.0 attire de plus en plus d’adeptes et révolutionne le secteur en l’ouvrant au grand public. Pour résister à cette guerre sans merci, les banques se lancent également en ligne pour proposer des services bancaires 2.0 avec possibilité d’évolution vers l’e-boursicotage.

Les trois grandes banques romandes d’e-trading

PostFinance

La plateforme de trading en ligne de PostFinance compte environ 60 000 utilisateurs et donne accès à une quinzaine de bourses en ligne. Depuis cette plateforme, le trader peut acheter et vendre des actions, des devises, des obligations et des fonds d’investissement. Pour cette année 2015, les frais qu’elle pratique ne connaissent pas de changement : 35 francs pour des ordres allant de 5 001 à 10 000 francs.

Migros

La plateforme de trading en ligne de la banque Migros a la particularité de s’adresser à tous types de profil de trader. Elle offre directement des accès à de différents types d’actifs tels qu’actions, obligations, fonds, warrants, ETF, etc. Les frais de courtage sont forfaitaires, soit 40 francs pour des ordres inférieurs à 100 000 francs.

CreditSuisse

La plateforme d’e-trading de cette banque en ligne suisse se veut un modèle répondant aux besoins changeants de la clientèle et à l’évolution du marché, des technologies, des futures lois LEFin et LSFin. La banque joue la carte de la transparence en proposant un tarif préalablement fixé en fonction du nombre des services complémentaires souhaités, du volume du dépôt et des solutions d’investissement.

Chaque banque se veut la meilleure plateforme de trading. Il appartient au trader de choisir celui qui lui propose la meilleure offre, selon son profil, son budget et son marché de prédilection.