Le marché de l’énergie sous la loupe

On vous le dit depuis quelques temps, le pétrole et plus généralement l’énergie est le nerf de la guerre actuellement sur les places financières. Si le pétrole est au plus bas, de nombreuses sociétés comme EDF ou Engie (ex GDF Suez) sont sous côtées et n’ont pas profité de l’embellie des marchés en 2015.

EDF annonc aujourd’hui vouloir diminuer son personnel de 4000 personnes dans les prochaines années en ne remplaçant pas les départs à la retraite. Ces dernières années EDF n’a pas cessé d’engager du personnel doublant voir triplant certains postes. L’ouverture du marché des compteurs jaunes et vert les oblige maintenant à revoir leurs objectifs et se sera probablement le secteur commercial qui prendra un coup dans la mesure où de nombreux postes sont amenés à disparaitre.

Cette stratégie du fournisseur d’électricité numéro 1 en France est asse bizarre car depuis l’ouverture du marché, EDF a perdu plus de 30% de sa clientèle d’entreprise permettant ainsi à la concurrence de prendre position sur le marché. En diminuant encore leurs effectifs dans le secteur commercial, on sent que EDF n’a pas vraiment l’ambition de reprendre ces parts de marché dans le court terme et externalisera plus que probablement ces services comme le fait déjà Direct Energie, ENI ou Engie sur le marché français.

Le marché de l’énergie peut être très intéressant pour quelqu’un qui débute en bourse car on le sait, cela ne peut pas vraiment tomber plus bas que cela ne l’est actuellement. Différents outils peuvent être utile pour comprendre ce marché comme le Forex et ses fameux CFD mais également les options binaires qui avec des volumes et des tendances marquées peuvent s’avérer être un placement alternatif judicieux. Dans tous les cas, calculez bien vos risques et informez vous au maximum lorsque vous vous lancez dans un nouveau marché.